N E W S

jeudi 17 février 2011

LES COULEURS




Sans la lumière, pas de couleur.

Un élément qu'on oublie souvent mais qui est fondamental, c'est la couleur. C'est un sujet qui nous parait très simple à aborder mais qui finalement est l'élément d'identité capital de nombreux projets d'aménagement ou de décoration. Beaucoup d'entre nous, et j'en fais partie, faisons grand cas du choix des couleurs. C'est l'élément d'identité par excellence, la première chose qu'on voit lorsqu'on observe un endroit. Le volume ou l'impression de volume n'est que le résultat des effets des couleurs choisies sur une pièce. Mais la première matière pour moi, c'est la lumière. C'est la lumière qui révèle les couleurs, et ces dernières révèlent l'architecture. L'ombre est un trait résultant de tous ces éléments mais qui agrémente l'ensemble et elle donne la possibilité de vie car elle souligne l'abri. On se met à l'ombre pour le repos, pas sous le soleil, pas "dans la lumière".


Un endroit en pleine lumière est agité. On révèle la lumière avec la couleur pour une dynamisation des pièces. On atténue la lumière avec d'autres couleurs pour apaiser l'ambiance dans une pièce.










Généralement, les couleurs chaudes révèlent la lumière : jaune, rouge, orange... Les couleurs froides apaisent l'effet de la lumière : vert, bleu, gris, ... Le blanc est un réflecteur par excellence. Le noir et le gris foncé ou anthracite absorbent la lumière. Mais attention, on peut jouer avec des centaines de nuances et de tons pour donner plus de particularité à un aménagement. (3ème nuancier de Phénix-Polynésie)

A vos couleurs!

mercredi 16 février 2011

Rénovation et extension au centre d'Antananarivo

Rénovation d'une pharmacie à Antsahavola Antananarivo

Ce chantier que nous avons livré début 2009, juste avant la crise, était un chantier complexe. C'était une opération d'extension et de rénovation d'une pharmacie dans le quartier d'Antsahavola en plein centre d'Antananarivo. La complexité venait surtout du fait que le bâtiment était assez âgé alors qu'il fallait ouvrir des murs porteurs pour récupérer des surfaces anciennement occupées par d'autres activités disparates à coté de la pharmacie. Une fois les travaux de renforcement en sous-oeuvre effectués, la pharmacie était dans l'obligation d'ouvrir en plein travaux d'extension. C'était prévu mais la cohabitation était des plus délicates compte tenu des bruits du chantier et des va-et-vient répétitifs des ouvriers et des fournisseurs. Les visiteurs de la pharmacie tenaient eux aussi à voir l'évolution du chantier. C'était un peu comme si un restaurant opérait des travaux de rénovation sans fermer mais en plus les clients voulaient voir jusque dans la cuisine et les remises.



En tout, je remercie le propriétaire de la pharmacie pour sa patience, mais aussi le propriétaire du bâtiment pour ses conseils et surtout les nombreux visiteurs qui ont finalement animé le chantier plus qu'ils ne gênaient.






Les volumes gagnés sur l'extension correspondent au double de ce qu'était la pharmacie avant et le blanc arctic des murs, le carrelage émaillé blanc et surtout le faux plafond tramé blanc à texture perforé donnent à l'ensemble un trait clair, propre et très clair et très réactif à la lumière. De par sa fonction, le blanc était de fait un parti pris dans le choix de couleur mais surtout cela permettait de mettre en valeur le mobilier et les comptoirs choisis par le client, des comptoirs en panneaux médium blancs avec une saillie bleue, qui posé sur le blanc, est la couleur d'identité de la Pharmacie de Tana.



dimanche 13 février 2011

Couleurs des maisons de Madagascar


Des couleur et de la gaieté pour les façades des maisons



Beaucoup de discours et de débats se sont faits entendre sur les formes architecturales des maisons qu'on va construire. Tel style pourrait correspondre à tel goût et tel genre d'occupants. Tel autre style architectural correspondrait à telle région. Un élément que nous avons tendance à oublier lors de la conception de nos maisons est la couleur. Certes, on ne pense pas à des couleurs quand on va construire, quoique...




De plus en plus de gens consultent des documents correspondant à la signification et aux effets qu'apportent les couleurs quand on les applique sur les murs et surtout sur les façades des maisons. Depuis dix ans, les gens à Madagascar appliquent des couleurs et teintes de couleurs osées sur les façades de leurs maisons. Que ce soit une construction neuve ou une maison rénovée, les couleurs discrètes ont déserté le tissus urbain laissant la place à des façades aux couleurs vives ou en tous cas très affirmées. Vert pomme, rouge carmin, vert prairie, rouge écarlate, ocre jaune, ... Adieu les chamois et autres pastels très sages des années 90. C'est peut-être un signe d'émancipation des propriétaires de maisons, d'autant que notre époque est celle des gens qui se montrent, qui s'affirment et veulent laisser des traces pour la génération future. C'est une démarche louable car cela ajoute plus de gaieté dans nos villes et nos quartiers, que ce soit à Antananarivo ou les villes de provinces.

L'avantage de notre époque est aussi technologique. Les vendeurs et applicateurs de peinture vous montreront que c'est possible de choisir des couleurs sur mesure car ils possèdent des outils de plus en plus puissants pour satisfaire les besoins des gens qui construisent. On a maintenant des nuanciers qui correspondent à des références électroniques de couleurs pour que le mélange tombe exactement au choix des clients.



Les architectes et architectes d'intérieur possèdent eux aussi l'informatique pour simuler les projet de construction et d'aménagement que les gens veulent entreprendre, et ce jusqu'aux moindres nuances dans le choix des clients.


dimanche 6 février 2011

Construire une maison à Madagascar

Visualiser son rêve, le concevoir, le construire mais se poser avant tout les bonnes questions.

L’acte de construire est réputé être un parcours de combattant, surtout dans les périodes économiques considérées comme difficiles. A Madagascar, la crise politique de 2009 s’est invitée aux obstacles que les candidats à la construction de maisons ont à franchir. Pourtant, force est de constater que les mises en chantier de projets ne manquent pas dans le pays. Les gens que j’ai rencontrés répondent tout simplement que la pierre est le seule placement sûr dans le pays. C’est la raison pour laquelle les familles qui construisent se mettent à consulter des professionnels de la construction mais aussi architectes, contrôleur techniques et conseils, ingénieurs de structure, constructeurs et maçons formés sur le terrain.




Tout ce que j’ai à conseiller aux gens qui construisent, c’est que qui que vous pourriez consulter pour les étapes de vos projets, il est très important de savoir où vous voulez mettre les pieds. Se poser les questions du genre : C’est comment le type de maison que vous voulez construire, elle aura combien de chambres, et y aura-t-il un étage ou plus ou sans, quel sera le budget que vous voulez allouer au projet, le niveau de finition que vous prétendez atteindre lors de la construction, …





Toutes ces questions devraient guider les gens qui construisent car si construire est un acte noble à ne pas prendre à la légère, les réponses à toutes les difficultés dépendent surtout aux architectes et aux équipes de construction que chacun pourrait rencontrer et engager pour ses projets. J’ai mis ces quelques photos pour illustrer les principales étapes à passer, de la conception à la construction, quand on projette de construire, et surtout quand on décide de commencer le chantier. Ce n’est pas un chemin facile, mais tout est question de rapports humains, tant sur la conception du projet que pendant le chantier. Il ne faut pas perdre le fil de ses idées tout en ayant une capacité à dialoguer et à écouter l’architecte qui parle beaucoup, c’est son boulot, mais aussi les équipes qui travaillent sur chantier, les fournisseurs, les intervenants spécialisés… Des gens qui, s’ils sont bien « contrôlés », ne pourront que vous aider à faire avancer votre projet jusqu’au bout du chantier.