N E W S

vendredi 3 juin 2011

CONSTRUIRE EN PENTE



Une autre solution pour construire en pente



Pour la suite de mon dernier article et contrairement à ce que les gens pensent sur les solutions techniques pour les constructions en pente à Madagascar, le mur de soutènement n'est pas une obligation. Attention, il y a des cas où cette solution est incontournable, surtout quand l'endroit d'implantation est adossé ou appuyé à un bloc de terre non soutenu. Mais dans le cas d'une pente naturelle (voir coupe), lorsque vous aurez implanté la maison, vous pouvez laisser le reste du terrain en pente, ce qui laisse intact la beauté naturelle d'un terrain surtout lorsque celui-ci est au milieu de bois et d'arbustes laissés à l'état naturel.


Cette solution permet de laisser s'inter-pénétrer l'extérieur et l'intérieur de la maison avec l'aide de baies vitrées installées pour toutes les pièces de vie comme le séjour et les chambres. La création de terrasses et de balcons permettra en outre aux occupants de profiter totalement de la vue et du paysage quand le terrain est en pleine nature.






Souvent, quand on n'installe pas des murs de soutènement, on utilise des pilotis en béton, en bois ou avec des poteaux métallique pour soutenir la maison et pour permettre la libre circulation d'air sous la construction, ce qui protégera celle-ci de l'humidité souvent accumulée dans les fondations des constructions classiques. Il est toutefois utile de faire des études sérieuses sur la solution des pilotis car la nature du sol est différente selon les zones de construction. Les zones sablonneuses en pente sont par exemple à éviter pour les constructions sur pilotis.

mercredi 1 juin 2011

CONSTRUIRE EN PENTE



Défi sur un petit terrain en pente à Ambohibao



La solution présentée sur ce projet de construction n'est pas celle qui va résoudre tous les cas de petits terrains en pente. En effet, à Antananarivo, les terrains se font de plus en plus rares et il est courant de se retrouver sur un projet avec un terrain en escarpement. La moyenne des terrains en vente sur le marché est de 400m². La difficulté supplémentaire est que la plupart des terrains se trouvent sur des zones non-terrassées ou carrément en pente raide.




Le projet présenté ici fait partie de ces nouvelles constructions dans des quartiers saturés d'Antananarivo. Le défi dans son implantation était de faire rentrer dans la propriété la maison qui est relativement spacieuse, 140m² au sol, pour un terrain d'un peu plus de 500m². Le propriétaire a en plus imposé la construction d'une piscine. Il ne fallait pourtant pas sous-estimer la surface nécessaire pour les dépendances et le garage.


Le tout a donné cet ensemble compact fonctionnel qui laisse pourtant des surfaces de vie complètement ouvertes à la vue ouest du site. La terrasse entourant les baies vitrées du séjour sert à la fois de plage de piscine et de grand balcon donnant le coucher. Le soleil est invité à transpercer toute la maison tout l'après-midi et toute l'année. La clôture Est sert à la fois de façade aveugle à la maison. Seul l'étage a une vue à l'Est et encore, c'est réservée aux pièces d'eau et au dressing.






L'implantation de ce type de construction nécessite pourtant un investissement lourd sur les murs de soutènement et le remblai nécessaire pour le nivellement du terrain. Les décaissements de la piscine et du garage ont beaucoup aidé à réduire le volume de déplacement de terre.